Le covoiturage est l'utilisation conjointe et préméditée (à la différence de l'auto-stop) d'un véhicule par un conducteur non professionnel et un ou des passagers, dans le but d’effectuer un trajet commun.

Cette pratique permet aux passagers, par exemple, d'économiser des dépenses de carburant ou d'éviter de perdre du temps s'ils n'avaient pu disposer d'un moyen de transport, ou de partager le volant.

La collectivité y gagne par la diminution des embouteillages et de la pollution.

Le covoiturage est de ce fait fortement encouragé par les autorités surtout lors des pics de pollution et est d'autant plus pratiqué lorsque le prix du carburant augmente.

Le principe

A la différence du taxi où le passager choisit la destination, en covoiturage, c'est le conducteur qui fixe le trajet.

Un conducteur propose aux passagers de les transporter dans sa voiture pour un trajet (ou une portion de trajet) qu'il doit lui-même effectuer, et donc à la date et à l'heure qu'il a décidées.

Généralement, le lieu de départ, déterminé à l'avance, est le même pour tout le monde.

A l'arrivée, le conducteur dépose les passagers là où lui-même s'arrête, ou bien à l'endroit que chacun souhaite, en évitant de faire un grand détour.Il peut alors laisser ses passagers par exemple à proximité d'un transport en commun ou bien là où un membre de la famille ou un ami pourront les prendre en charge.

Le conducteur peut demander à ce qu'un des passagers le remplace au volant afin qu'il puisse se reposer un peu.

Le partage des frais est laissé à l'appréciation du conducteur.

La formule la plus classique consiste à diviser le coût du carburant et des péages par le nombre de personnes.Les frais généraux tels que ceux d'entretien ou d'assurance peuvent être inclus dans le calcul du coût du trajet.

Le conducteur est tenu de ne pas faire de bénéfice, en particulier pour ne pas enfreindre la loi.

Pratiques habituelles

Le conducteur annonce le montant que chacun devra payer avant de partir.

L'horaire de départ et celui d'arrivée sont convenus à l'avance.

La question des bagages, du conducteur ou des passagers, doit être traitée à l'avance de manière à ce que tous les passagers puissent embarquer.

Si la voiture est pleine, il est d'usage de se relayer pour l'assise à l'avant.

Il est poli de demander l'autorisation de fumer avant d'allumer une cigarette.

Les différents types de covoiturage

Covoiturage régulier

La voiture est souvent perçue comme un prolongement de l'espace personnel, le conducteur, seul dans son véhicule est dans un espace clos;

Covoiturer régulièrement c'est partager un dialogue, des expériences, des histoires.

Domicile travail

Ce covoiturage se fait souvent avec des gens de la même entreprise, université ou des voisins.

- attente du passager au départ du trajet;
- détour pour aller chercher ou déposer le passager;
- coordonner les emplois du temps;
- avertir le passager en cas d’empêchement. (Le passager court le risque d’être : oublié, ou de ne pas être transporté suite à un empêchement du conducteur. Il doit donc toujours prévoir une solution de secours : transports en commun, un autre covoiturage, taxis, autopartage, vélopartage, auto-stop, marche à pied, patin à roulettes, etc.).

Domicile école-travail

Amener ses enfants à l'école en voiture, c'est covoiturer pendant une partie du trajet.

On covoiture les enfants de plusieurs familles à l'aide d'un seul conducteur, le conducteur peut être différent le matin, le soir et tous les jours de la semaine :

- moins de contraintes horaires;
- gagner du temps;
- coordonner les emplois du temps;
- avertir un autre parent en cas d’empêchement.

A l'école on peut covoiturer avec d'autres parents vers son lieu de travail, parfois le parking de l'école permet d'y garer une voiture la journée.

Domicile stationnement (parking) travail

Chacun part avec sa voiture jusqu'au lieu de rendez-vous : un parking, puis on covoiture jusqu'au lieu de travail. 

Les parkings aux entrées et sorties d'autoroute sont très utilisés, mais leur capacité de stationnement est souvent très réduite :

- attente du passager au départ du trajet;
- coordonner les emplois du temps.

Covoiturage ponctuel sur une longue distance

Il s'agit d'effectuer un trajet sur plusieurs centaines de kilomètres. 

La mise en relation se fait souvent par des sites Internet, cela permet de diminuer des coûts de déplacements importants, mais oblige généralement à covoiturer avec un ou des inconnus.

Covoiturage d'événement

Les participants à un évènement (mariage, rencontre sportive, réunion associative ou institutionnelle…) s'organisent pour covoiturer vers le lieu de l'évènement.

Ce covoiturage ponctuel a une particularité : tous les participants se rendent au même endroit à la même date.

Certains organisateurs développent leur propre interface pour organiser le covoiturage de leur événement, d'autres utilisent des sites plateformes.

Zones rurales ou à faible densité

Dans les zones à faible et très faible densité de population, le covoiturage permet de compenser la carence ou l’absence de transports en commun pour les personnes ne possédant pas de véhicule. C’est le cas en France dans les zones rurales.